HIRA

Héberger, Informer, Re-socialiser, Accueillir. Coproduire un modèle de référence centré sur l’accueil des adolescentes victimes de VBG et la prise en charge de leur SSR ainsi que des droits connexes

HIRA (Héberger, Informer, Re-socialiser, Accueillir) est un projet de recherche-action qui a pour ambition de coproduire, avec l’ensemble des parties prenantes, un modèle de référence centré sur l’accueil et la prise en charge de la santé sexuelle et reproductive des adolescentes et des droits connexes (SSRA-DC) notamment celles qui sont victimes de VBG.

HIRA

Objectifs


Ce projet a pour ambition de coproduire, avec l’ensemble des parties prenantes, un modèle de référence centré sur l’accueil des adolescentes victimes de VBG et la prise en charge de leur SSR ainsi que des droits connexes. Dans une démarche communautaire et participative, le projet vise aussi à documenter les conditions de reproductibilité du modèle.



Objectifs spécifiques


De manière spécifique, il s’agira de :

1. Documenter les perceptions sociales des SSRA-DC et leurs impacts sur les interactions entre la SSRA-DC et les VBG et les interventions proposées dans les différents services aux adolescentes.

2. Co-construire avec les adolescentes, les communautés, les acteurs des départements ministériels concernés et les acteurs de la Société civile, en partant de l’ensemble des bonnes pratiques et innovations recensées (que nous appelons “les savoirs protecteurs”), un modele de référence permettant une prise en charge intégrée et holistique des interactions négatives entre les VBG et la SSRA-DC en faveur des adolescentes désaffiliées en mettant l’accent sur les conditions de la mise à l’échelle ;

3. Favoriser la circulation des connaissances produites à travers des activités de renforcement des capacités et l’appropriation multiforme de ce modèle, par l’ensemble des parties engagées dans la promotion de la SSR-DC et celles impliquées dans la lutte contre les VBG.


Questions de recherche


Le projet vise à répondre aux questions de recherche suivantes :

1. Quelle est la perception sociale des SSRA au Sénégal et en quoi impacte-t-elle la réduction/prévention des interactions négatives entre VBG et SSRA touchant les adolescentes ?

2. Dans quelles mesures et comment les centres d'hébergement des victimes de VBG, dont le Centre Kulimaaro, peuvent-ils contribuer à une prise en charge efficace des conséquences des interactions négatives entre les VBG et SSRA-DC sur les adolescentes ?

3. ? Dans quelles conditions ce modèle pourrait-il être amélioré et répliqué dans toutes les régions du pays voire au niveau sous-régional ?

Créé en 2014, le LASPAD est un laboratoire de recherche de l'Université Gaston Berger de Saint-Louis du Sénégal, rattaché à l'UFR Civilisation, religions, arts et communication et affilié à l'UFR Sciences juridiques et politiques.

Le LASPAD dispose d’un réseau d’experts seniors et fait partie de différents réseaux internationaux existants. Le laboratoire accueille et travaille avec de nombreux jeunes, doctorants, chercheurs, entrepreneurs, artistes ou acteurs des organisations de la société civile. Dès lors, le LASPAD développe plusieurs dispositifs de mentorat permettant de créer, d’appuyer et d’accompagner des collaborations entre un chercheur senior et un chercheur junior, mais aussi plus généralement entre une personne plus expérimentée et une personne plus jeune dans différents domaines de compétences et d’expertises. 

Le LASPAD accompagne et soutient ses chercheurs juniors et seniors dans le renforcement et l’actualisation de leurs compétences et l’acquisition de nouvelles. Ressources, certification ou diplomation, il existe de nombreuses possibilités de formation en ligne et à distance.

Le LASPAD conduit ses activités à travers les principes du CEA : Community engagement and accountability. L’engagement communautaire et redevabilité reconnaît et valorise les membres de la communauté en tant que partenaires égaux. Cela permet de nous assurer que leurs opinions sont intégrées de la conception à la réalisation d’une activité.

Le LASPAD développe son action à travers les dimensions de l’innovation sociale. Celle-ci élabore et propose des solutions efficaces à des enjeux complexes auxquels ni les acteurs publics et ni les acteurs privés ne parviennent à répondre seuls. La position d’un laboratoire universitaire est idéale pour mettre en synergie les intelligences collectives de l’ensemble des acteurs et des populations elles-mêmes pour formuler et exécuter des réponses nouvelles aux besoins sociaux nouveaux ou toujours mal satisfaits par les politiques sociales. 

Le LASPAD conduit plusieurs projets de recherche-action pour lesquels la production de savoir doit d’abord servir des actions qui répondent durablement aux besoins des populations. Dans le cadre de l’engagement communautaire et de l’innovation sociale qui contribue à l’identité et au positionnement du laboratoire, les projets conduis par le LASPAD s’inscrivent dans différents domaines d’intervention.

Le LASPAD accompagne et soutient ses chercheurs juniors et seniors dans le renforcement et l’actualisation de leurs compétences et l’acquisition de nouvelles. Ressources, certification ou diplomation, il existe de nombreuses possibilités de formation en ligne et à distance.